La présente communication s’intitule « De la géohistoire au Spatial Turn, quelles opportunités pour l’historien? » et s’est tenue dans le cadre de la troisième séance thématique, « De nouveaux outils pour la discipline historique ».